Galipeau, Marc

Fiesta
Acrylique
72 po x 24po

Farnham, Québec

Créer mon art fantaisiste et non-figuratif est pour moi une immersion dans un monde d’incertitudes, de perplexité, de questionnement et de remises en question. C’est provoquer un déséquilibre qui me pousse à aller plus loin, à explorer des zones inconnues. C’est façonner des œuvres uniques qui trouveront écho dans l’ensemble de mon travail. Seul, face à face avec la toile blanche, je dois combattre mes envies de réalisme pour laisser l’œuvre aller vers son abstraction, vers sa fantaisie. Pas à pas l’expression de cette liberté apparait et fait voyager mon imaginaire. Mon monde réaliste côtoie alors son alter égo, créant une harmonie, une énergie, un élan créatif. C’est au travers de ces styles que je retrouve l’intensité d’une lumière omniprésente et le sentiment des mouvements aléatoires. C’est observer l’ensemble et plonger vers l’inconnu ou entrer dans chacune de ses parties pour analyser les instants passés ou à venir. L’ensemble ou le détail prend alors vie pour lui-même et devient une œuvre en soi, un chemin unique à explorer et à aimer. Les lignes, les formes, les textures, l’organisation de l’espace contribuent à réaliser ce cheminement. Le but de mon travail est de me libérer du réalisme. Par le geste spontané et l’envie de me dépasser, je me rapproche doucement vers ma compréhension de l’art. Ressentir la couleur, vibrer avec les émotions devient ma principale réflexion.